Visite du MAAT, le nouveau musée de Lisbonne

Son ouverture fut l’un des grands événements culturels de 2016 pour Lisbonne. Je veux bien sûr vous (re)parler du MAAT, le nouveau musée d’art, architecture et technologie qui ouvrira fin mars sur les bords du Tage. Je vous avais présenté ce nouveau musée à l’architecture très contemporaine il y a quelques mois. Le MAAT est situé dans le quartier de Belém, célèbre pour le grand monastère du 16e siècle, le musée d’art contemporain Berardo et les pastéis de Belém. Désormais, avec la construction de ce musée, touristes et promeneurs se réapproprient les berges du fleuve. Et personnellement, après l’embellissement des berges en centre ville, j’avais hâte de pouvoir flâner sur une belle promenade du côté de Belém.

En janvier, lors d’une petite escapade à Lisbonne, j’ai pris deux petites heures pour découvrir les deux édifices qui composent le MAAT et notamment l’ancienne centrale thermoélectrique Central Tejo (le bâtiment en brique rouge qui jouxte l’édifice contemporain imaginé par l’architecte Amanda Levete). Une visite que j’ai trouvée super intéressante. J’espère que cet article vous donnera envie d’y aller !

maat lisbonne

maat details

Ce qui est particulièrement original, au-delà du revêtement en céramique brillante qui a été posé sur la structure, c’est ce nouveau belvédère. Il est un peu moins haut que les autres belvédères de la ville mais il a le mérite d’offrir un panorama à 360° sur la ville et le fleuve. Un nouveau spot pour admirer le coucher de soleil à Lisbonne ! Il n’est pas nécessaire d’avoir son ticket d’entrée au musée pour accéder à la plateforme. Dommage, en janvier, le temps était un peu couvert. Malgré tout, comme souvent à Lisbonne, il y avait une très belle lumière  .

maat lisboa

maat panorama lisbonne

maat belvedere lisbonne

maat museum lisbon

L’ouverture du MAAT est l’occasion de se pencher sur le patrimoine industriel de Lisbonne et la Central Tejo, ancienne centrale thermoélectrique qui éclaira Lisbonne et sa région entre 1909 à 1972. C’est à côté de cet édifice imposant qu’a été construit le bâtiment principal du musée (voir plus haut). Dans la centrale divisée en 4 espaces d’exposition distincts, on peut découvrir la vie du lieu au début du 20e siècle et admirer des installations d’artistes portugais et étrangers présentées parmi les chaudières à haute pression. La centrale se visite toute l’année.

Les artistes invités ici peuvent s’approprier les espaces et les installations de la centrale servent bien souvent de support aux œuvres, c’est ce qui fait tout l’intérêt d’exposer à la centrale. La muséographie est réussie et les installations vidéo s’intègrent parfaitement au décor industriel. Sur l’avant-dernière photo, on peut distinguer une projection vidéo de portrait sur une machine. L’expo « Liquid skin », visible jusqu’au 24 avril, nous invite entre autres à observer avec attention les engins et à rechercher des projections ou vidéos très souvent cachées.

maat central tejo lisbonne

central tejo maat

central tejo maat

maat exhibition

maat lisbonne portugal

Fin mars, les travaux d’embellissement autour du MAAT seront terminés et le musée rouvrira ses portes avec plusieurs expositions temporaires. Et dans quelques mois, une passerelle piétonne permettra de relier la ville et le belvédère du musée. Lisbonne n’a pas fini de nous étonner !

Pour lire tous mes autres articles sur Lisbonne, rendez-vous ici.

Les commentaires

  1. Anne dit :

    Une bonne raison d’y retourner! Merci pour l’info!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up