Showing: 1 - 5 of 14 RESULTS
angelique marais poitevin

Marais poitevin : best of gourmand et bonnes adresses

Me revoilà pour vous faire saliver (ou pas !) avec un petit best of gourmand Marais poitevin, et vous livrer quelques bonnes adresses pour que, vous aussi, vous puissiez vous régaler lors d’une prochaine escapade. Si vous avez manqué mon premier article consacré à la découverte de ce marais en barque et à vélo, cliquez ici. A mes yeux, la gastronomie et les bons produits du terroir font partie des meilleurs arguments de vente pour une destination. C’est pareil pour vous ?

marais poitevin barque

Le Marais poitevin en barque et à vélo

Vous connaissez le Marais poitevin ? Ma dernière escapade m’a conduite entre Niort et l’océan Atlantique, à l’endroit où se trouve la 2e plus vaste zone humide de France après la Camargue : le Parc naturel régional du Marais poitevin. Dans ce premier article, je vous emmène dans le marais mouillé. La Venise verte, si vous préférez ! Et plus précisément dans le marais sauvage. Une bulle de chlorophylle et de fraîcheur dessinée par l’Homme. L’idéal, si vous êtes en forme, c’est d’explorer ce marais à vélo et de terminer la visite par une balade en barque traditionnelle. C’est précisément le programme que je vous propose  シ.

Un petit week-end à Royan

Connaissez-vous un peu le département de Charente-Maritime ? Personnellement, je n’étais jamais allée sur la Côte de Beauté avant ce week-end à Royan qui m’a permis de découvrir un peu son littoral. Je vais vous raconter ce que j’ai découvert en deux jours à Royan et alentours. Ce qui m’a poussée à découvrir cette ville ? Sa situation géographique privilégiée, le long d’une grande plage de sable fin, à l’entrée de l’estuaire de la Gironde (mon nouveau département). Au programme : l’océan, l’architecture balnéaire des années 50, un phare en pleine mer, beaucoup de jolis carrelets et, bien évidemment, du bon poisson シ. Let’s go !

L’Indre à vélo : d’Azay-le-Rideau à Chédigny

Après un premier itinéraire assez court (moins de 12 km), de Villandry à Azay-le-Rideau, je vous propose de suivre la suite de mes aventures à vélo, en Touraine, avec Julie du blog La Boucle Voyageuse. Cette seconde portion de véloroute, plus longue que la précédente, nous conduit à Loches et dans le village fleuri de Chédigny. Nous sommes toujours début juillet et il fait presque trop chaud pour pédaler. Heureusement, l’Indre à vélo, c’est plutôt fastoche (plat donc !) et nos montures à assistance électriques nous donnent l’impulsion nécessaire pour avaler de la véloroute. Vous venez ?

L’Indre à vélo : de Villandry à Azay-le-Rideau

La Loire à vélo, cela vous parle j’en suis sûre… Figurez-vous que la région Centre-Val de Loire compte près de 3000 km de pistes cyclables réparties entre le Val de Loire, la Touraine et le Berry. Lorsque la Région Centre-Val de Loire m’a proposé de pédaler sur l’une des 6 véloroutes de la Loire à Vélo, l’Indre à vélo, je n’ai pas réfléchi longtemps. En plus, je me suis dit que ce week-end serait aussi l’occasion où jamais de tester le vélo électrique. Début juillet, je suis donc partie sur les routes de l’Indre en compagnie de Julie du blog La Boucle Voyageuse, que je ne connaissais pas encore. Nous savions d’avance que cette véloroute serait beaucoup moins touristique que la Loire à vélo, et l’idée de sortir un peu des sentiers battus nous plaisait bien.