Le Marais poitevin en barque et à vélo

Vous connaissez le Marais poitevin ? Ma dernière escapade m’a conduite entre Niort et l’océan Atlantique, à l’endroit où se trouve la 2e plus vaste zone humide de France après la Camargue : le Parc naturel régional du Marais poitevin. Dans ce premier article, je vous emmène dans le marais mouillé. La Venise verte, si vous préférez ! Et plus précisément dans le marais sauvage. Une bulle de chlorophylle et de fraîcheur dessinée par l’Homme. L’idéal, si vous êtes en forme, c’est d’explorer ce marais à vélo et de terminer la visite par une balade en barque traditionnelle. C’est précisément le programme que je vous propose  シ.

marais poitevin sauvage

Il y a 10 000 ans, l’immense Marais poitevin s’appelait le Golfe des Pictons. Un golfe marin où l’Homme n’avait pas sa place. Bordées de rangées d’arbres, les différentes sortes de canaux du marais ont été creusés par la main de l’Homme. 100 000 hectares du marais aménagés au fil des siècles. Incroyable, non ? Dans le marais mouillé, les canaux portent différents noms, en fonction de leur ampleur. Dans l’ordre croissant, on trouve le fossé, la conche (4 à 8 m de large), le bief, la rigole (12 à 14 m de large), le canal, etc. Et les voies d’eau portent des noms, comme nos rues !

marais poitevin fossé

marais poitevin feuillage

marais poitevin peupliers

On réduit souvent la mosaïque de paysages qui compose ce parc naturel régional à la Venise verte, ce labyrinthe de canaux aux multiples nuances de vert. Mais le Marais poitevin, c’est aussi une baie et un marais desséché où poussent des céréales et où des troupeaux de vaches paissent tranquillement.

marais poitevin secret

vache marais poitevin

C’est quoi, le marais desséché ?

Au 13ème siècle, le Marais poitevin était recouvert par la mer et l’homme l’a asséché pour favoriser l’agriculture. Maîtrisée par des digues et des écluses, l’eau permet l’irrigation des cultures. Des installations hydrauliques protègent le marais desséché des crues qui émanent du marais mouillé d’une part, et de l’eau de mer d’autre part, grâce à un système de digues. Et contrairement à la jolie Venise verte, le marais desséché n’est pas inondable.

Pour découvrir le Marais poitevin hors des sentiers battus, on peut par exemple louer un vélo ou réserver une balade sur l’eau au départ du village d’Arçais. Dans le marais, il y a de très nombreux embarcadères qui permettent d’explorer ce labyrinthe enchanté en barque traditionnelle (ici, on l’appelle le batai). C’est vraiment superbe. On a le choix entre une visite guidée ou la simple location de barque ou de canoë. Moi, j’ai choisi la visite guidée d’1h30 dans le marais sauvage.

arçais marais poitevin

barque marais poitevin

arçais marais poitevin

marais poitevin batai

marais poitevin batai

marais poitevin barque

Vous me croyez si je vous dis qu’on peut faire du feu sur l’eau dans le Marais poitevin ? C’est possible car la décomposition des feuilles qui s’entassent au fond du marais produit du méthane. Lorsqu’on agite la vase à l’aide d’une pagaie (ou de la pigouille, une sorte de perche utilisée dans le marais), on libère des bulles de gaz inflammable. Aussi surprenant que cela puisse paraître, on a pu voir des flammes danser sur l’eau. Démonstration dans la vidéo. Merci à Charles, notre guide passionné !

batelier marais poitevin

J’ai drôlement apprécié cette escapade rafraîchissante dans le Marais poitevin. Même en plein été, avec plus de 25°C, on n’est pas gêné par la chaleur puisqu’on évolue entre ombre et lumière, sous de jolies voûtes de verdure. Une escapade parfaite si vous cherchez la fraîcheur en été ou tout simplement une destination week-end un peu différente.

Louer un vélo

La Bicyclette Verte à Arçais.

Balade en barque

A Arçais : Embarcadère Bardet Huttiers. Réservez la balade commentée de 1h30 « Le marais sauvage ».

Où manger ?

Restaurant Le Central, à Coulon. Demandez une table en terrasse s’il fait beau et commandez le menu du marché. Le meilleur rapport qualité/prix de mon week-end !

Où dormir ?

Le Logis de Sèvres, à Niort. Une charmante maison d’hôtes qui a ouvert ses portes cette année. Les trois chambres immenses ont chacune leur entrée indépendante et Cécile, la propriétaire, est aux petits soins.

Hôtel Maison Flore, à Arçais. Un hôtel écologique avec un grand jardin en plein cœur du marais sauvage. Système de chauffage et de climatisation écologique, produits d’hygiène à base d’ingrédients naturels bio et petit déjeuner à base de produits bio.

Les commentaires

  1. Quelle agréable mise au vert…. Jolie escapade bucolique…

  2. Ça à l’air vraiment sympa!

  3. Ophélie G. dit :

    Merci de me faire redécouvrir cet endroit dans lequel je n’ai pas mis les pieds depuis des années.. xx

  4. Je connais un peu le coin pour m’être baladé le temps d’un week-end sur la Venise verte, mais c’est un lointain souvenir ! Jolies photos au passage !

  5. Tiphaine dit :

    Tout ce vert et cette nature luxuriante… C’est très apaisant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up