La cachaça, exclusivement brésilienne !

La cachaça, plus qu’un simple rhum ? Grâce à l’accord commercial conclu entre le Brésil et les Etats-Unis, en avril dernier, cet alcool blanc paysan – aussi connu que la samba au Brésil – est désormais reconnu aux USA comme un « produit authentiquement brésilien ». Une reconnaissance qui arrive à point nommé pour le pays organisateur de la Coupe du monde 2014 et des JO de 2016.

La cachaça, quèsako ?

Selon la législation brésilienne, la cachaça est « la dénomination typique et exclusive de l’eau-de-vie de canne produite au Brésil, avec un degré d’alcool de 38 à 48 % en volume, à 20 degrés Celsius et avec des caractéristiques sensorielles particulières ». L’origine de la cachaça – comme celle de toutes les eaux-de-vie de canne à sucre, en Amérique centrale ou dans les Antilles – remonte à l’époque de l’esclavage. Cet alcool blanc produit à partir de jus de canne à sucre, de levures et d’eau est passé des mains des esclaves, à la table des Seigneurs de la Sucrerie pour devenir un symbole de grande valeur au Brésil. Dès 1572, les alambics sont présents sur  la quasi totalité du territoire brésilien !

Aujourd’hui, il existe au Brésil plus de 5 000 marques différentes de cachaça, qui produisent un volume annuel de 1,3 milliard de litres, d’après l’Association Brésilienne de Boissons (ABRABE). Il faut distinguer les productions industrielles distillées en continu dans des colonnes et la cachaça artisanale obtenue par la distillation fractionnée en alambic du jus de canne à sucre fraîchement broyée ayant fermenté pendant 24 h avec des levures sélectionnées.

Quelques marques recommandées : la 51 (très bon marché), la Tulha, la Sagatiba, la Germana et la Espirito de Minas (deux valeurs sûres !). Le cocktail le plus connu fait à base de cachaça n’est autre que la caïpirinha.

La caïpirinha, ce cocktail mondialement connu

Ingrédients :
1/2 citron vert tranché
2 cuillères à café de cassonade
3 morceaux de gingembre
50 mL de cachaça 
De la glace pilée

Préparation :
Dans un verre de type « old fashioner », placer les 3 premiers ingrédients et écraser le tout.
Verser la cachaça sur le mélange et ajouter la glace pilée.
Mélanger et servir.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Les commentaires

  1. Sabrina dit :

    Je ne savais pas que la cachaça était fabriquée à partir de sucre de canne (je me coucherai moins bête!!). En Malaisie (et peut-être dans d’autres pays d’Asie), on fait du jus avec la canne à sucre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up