Amérique latine : quelle perle est faite pour vous ?

Continent des extrêmes et de la diversité par excellence, l’Amérique latine regorge de petits paradis où il fait bon flâner, explorer et s’émerveiller. Ouvrez grand vos mirettes, l’une de ces six destinations de rêve vous ressemble forcément.

Bruce Herman DR

Bruce Herman DR

MEXIQUE

>> Vous êtes très tongs et farniente ?

C’est au sud de la Péninsule de Basse Californie, au Mexique, que vous trouverez votre bonheur. Etirée sur plus de 1000 km entre le Pacifique et la mer de Cortés, la « Baja » est un monde à part avec ses sierras majestueuses, ses cactus géants, ses sanctuaires marins et ses innombrables plages de rêve. Et si la côte de la mer de Cortés à l’Est offre des plages immaculées aux eaux opalescentes, à l’ouest, le Pacifique est beaucoup plus remuant.

A La Paz, capitale de la Baja, on s’offre des plaisirs simples comme flâner au Jardín Velasco ou se balader sur le Malecón (front de mer) au coucher du soleil. Séance de farniente sur la plage de Pichilingue ou virée sur l’île déserte d’Espíritu Santo, pour se baigner au milieu des otaries, à vous de voir. Plus au sud, sur la côte ouest, la ville pittoresque de Todos Santos et les plages quasi inaccessibles de Las Palmas, La Pastora et Punta Lobos sont des haltes obligées. A l’extrême sud de la péninsule, on se posera dans la région de Los Cabos. A San José del Cabo, ville coloniale, colorée et très attrayante, on se laissera porter par le chant des oiseaux aux abords de l’estuaire du fleuve San José et de sa paisible palmeraie. Cabo San Lucas, ville moderne et ultra festive, compte une luxueuse marina et plusieurs plages sublimes. Et pour l’escapade romantique, à marée basse, les amoureux gagneront la séduisante Playa del Amor baignée par deux mers… Arriba toutes !

Partir

Vol a/r Bruxelles-La Paz avec Air France – www.connections.be.

Hotel One & One Palmilla, San José del Cabo. www.oneandonlyresorts.com.

Hacienda Encantada Resort & Spa, C/ Transpeninsular km 7.3,  Cabo San Lucas. www.clubhaciendaencantada.com.

Restaurant Fonda El Zaguan, Calle Juárez à Todos Santos. Pour son incroyable guacamole !

Restaurant Pancho’s, à l’angle de Hidalgo et Zapata à Cabo San Lucas. Aïe aïe tequila !

Restaurant Posada Terranova, calle Degolado à San José del Cabo. Enchiladas, fajitas, burritos…what else ?

GUATEMALA

>> Vous êtes une aventurière chevronnée ?

Offrez-vous le plus beau lac du monde au Guatemala ! On veut bien sûr parler du Lac Atitlán, un cratère de 120 km de circonférence et 340 m de profondeur, qui a donné naissance à un lac aux eaux couleur indigo suite à une éruption volcanique. Cerné par les montagnes et les volcans, ce lac d’une rare beauté est situé à l’ouest du pays et bordé de petits villages mayas. Pour découvrir les coutumes et traditions millénaires de ce peuple, on s’arrête à Santiago de Atitlán, pour une rencontre avec les Tz’utujils, l’un des 21 peuples mayas du pays. Ici, beaucoup de femmes se consacrent au tissage, à la broderie ou à la peinture. A Sololá a lieu le plus beau marché de la région du lac. Une occasion d’admirer la parade de costumes traditionnels indiens aux teintes vives.

A une heure du lac Atitlán, Chichicastenango ou « Chichi » : un des lieux les plus attachants d’Amérique centrale. Ce charmant village perché à 2.150 m d’altitude dégage une atmosphère mystique, imprégnée des croyances et rituels chamaniques auxquels les Masheños – les habitants de Chichi – sont restés fidèles. Sur la Plaza Central, les marchands proposent des masques en bois et des poteries. Et pour avoir une chance d’apercevoir le quetzal, oiseau rare et mythique au plumage somptueux, il faudra se rendre à Cobán, dans le Biotopo del Quetzal.

Partir

www.sudamericatours.be

Hôtel Casa Encantada, 9ª Calle Poniente #1 (Antigua). www.casaencantada-antigua.com.

Tzam Poc Resort, Via Rural Santa Catarina Km. 6.5 Sta. Catarina Palopo.  www.atitlanresort.com.

Restaurante Emilio, calle del Lago (Chichicastenango). Pour son succulent ceviche de crevettes.

 

Tony Rath DR

Tony Rath DR

COSTA RICA

>> Vous avez l’âme écolo ?

Sur la côte caribéenne, au nord-est du Costa Rica, à bord d’un petit bateau à moteur, naviguant entre mangrove et palétuviers, on s’apprête à vivre une expérience unique. Bienvenue au Parc national de Tortuguero, « l’Amazonie du Costa Rica » et le lieu de ponte favori des tortues marines. Pour ce rendre au cœur de cette jungle de canaux et de lagunes, on pensera à louer les services d’un guide ! Au programme de cette escapade nature : observation de crocodiles, caïmans, toucans, paresseux…

Place aux forêts d’une richissime biodiversité, aux kilomètres de plages et aux récifs coralliens. Au sud, le Parc national de Cahuita donne à voir une forêt tropicale peuplée de singes hurleurs. Sur les sublimes plages bordées de cocotiers des environs, surprise : des crabes bleus ! A Punta Cahuita, la barrière de corail abrite une faune marine très riche (concombre de mer, langoustine, crevette blanche, etc.) et un joli sentier longe les plages jusqu’à la localité de Puerto Vargas. Au sud de Puerto Viejo et à la frontière du Panama, on vivra d’autres expériences uniques en explorant la réserve de Gandoca-Manzanillo, les plages de Punta Uva et de Manzanillo.

Partir

www.odysseus.com

 

Almonds & Corals Hotel, à Gandoca Manzanillo. www.almondsandcorals.com.

Restaurant Black Star Line, à Puerto Limón. Cuisine caribéenne

restaurant Maxi’s, route de Manzanillo. Pour une dégustation de produits de la mer au son du reggae.

BELIZE

>> Vous êtes hypra sportive ?

Dingue de plongée sous toutes ses formes ? Au Belize, ce petit pays marqué par un passé britannique, la deuxième plus grande barrière de corail du monde vous tend les bras. Au large du pays, une excursion au départ de l’île rocheuse d’Ambergris Caye permet d’explorer les eaux translucides du merveilleux récif de Lighthouse et d’atteindre le mythique Blue Hole, un puits naturel d’un bleu intense de plus de 120 m de profondeur. Au programme : descente à 40 m avec un guide et exploration des parois de ce saphir à l’aide de torches. Une occasion aussi de pratiquer le snorkeling (plongée-tuba) aux côtés des tortues, raies, requins nourrices et autres jolis poissons tropicaux. A San Pedro, l’unique et chouette village d’Ambergris, on pourra flâner dans les boutiques de plongée ou découvrir la crème des artistes locaux à la “Belizean Arts Gallery”.

A 18 km au sud, Caye Caulker, la petite sœur de la populaire Ambergris, s’étend sur 7 km seulement. Exit le tourisme de masse et l’agitation. Sur cette langue de sable de 1 km de long où l’on se déplace pied nu ou à vélo, ambiance rasta-relax garantie. Au large, le royaume de la plongée en eaux profondes s’offre aux plus expérimentés.

Partir

www.nouvelles-frontieres.be

Plongée :

Aqua Dives, Sunbreeze Hotel (San Pedro, Ambergris Caye) – www.aquadives.com.

Restaurant Elvi’s Kitchen, Pescador Drive à Ambergris Caye. Grand buffet maya le vendredi soir.

 
 
Christian Knepper DR
Christian Knepper DR

BRESIL

>> Vous êtes une pure hédoniste ?

Partez siroter une caïpirinha glacée sur les plus belles plages du Brésil, dans l’Etat de Ceará. Après avoir exploré Fortaleza, capitale et berceau de la langouste, on fonce sur ses plages bordées d’immenses cocotiers, ses bars et ses restaurants. A Iracema, la plus fréquentée et la plus bohème des plages de Fortaleza, le coucher du soleil s’admire depuis le pont des Anglais (« Ponte dos Ingleses »). Le soir, on y danse un forró sensuel et endiablé. Pour le sport, rendez-vous sur la plus branchée des plages, Praia do Futuro, longue de 8 km, où il fait bon taquiner la vague et déguster un jus d’açaí bien frais. Autre plage emblématique à voir absolument, Mucuripe, rendue célèbre par son port et ses « jangadas », les voiliers traditionnels des côtes du Nordeste brésilien. Au sud-est de Fortaleza, la vaste plage de Canoa Quebrada, QG des hippies dans les 70’s, dévoile des dunes et des falaises de grès rouge qui ont conservé toute leur magie originelle.

Bien loin des stations balnéaires, sur le littoral ouest, le temps s’est arrêté à Jericoacoara – Jeri pour les intimes. Sauvage et insolent, ce village de pêcheurs aux rues de sable ne se laisse explorer qu’au volant d’un 4×4 ou d’un buggy. Depuis l’énorme dune à l’ouest du village ou depuis l’autre icône de Jeri, « Pedra furada », le coucher de soleil laisse un souvenir intarissable. Autre surprise : la Lagoa azul (lagune), où l’on pourra se prélasser dans des hamacs suspendus au-dessus de l’eau !

Partir

www.connections.be

Hotel Vila Galé Fortaleza, Av. Dioguinho (Praia do Futuro, Fortaleza). www.vilagale.pt.

Hotel Mosquito Blue, Rua Ismael s/n (Jericoacoara).  www.mosquitoblue.com.br.

Restaurant Colher de pau, Rua Frederico Borges, 204 (Fortaleza). Pour sa langouste et sa moqueca de poisson.

Açaí do Jojó, Avenida Zezé Diogo,3005 (Praia do Futuro, Fortaleza). Le meilleur jus d’açaí de Fortaleza !

Casquinha & Cia, Jericoacoara. Pour ses glaces et ses smoothies.

Centro Dragão do Mar de Arte e Cultura, Rua Dragão do Mar, 81 (Praia de Iracema, Fortaleza.

 
Corporación de Promoción Turistica Chile DR
Corporación de Promoción Turistica Chile DR

CHILI

>> Vous êtes férue d’histoire ?

A plus de 3000 km des côtes chiliennes, on s’offre une escapade sur l’île de Pâques, ce minuscule triangle de lave perdu en plein Pacifique, où les doux parfums de réglisse et de mimosa embaument. A « Rapa Nui », le nom de ce petit joyau polynésien en langue māori, on vient rêver et contempler une énigme : les célébrissimes moaïs. Six cent statues de basalte érigées par les anciens entre l’an 1000 et le XVIIe siècle, dont certaines atteignent 10 m de hauteur, sont les témoins silencieux d’une civilisation mystérieuse.

Ahu Tongariki, au nord de l’île. Sur ce site, 15 moaïs au menton démesuré se tiennent debout et parfaitement alignés, dos à l’océan. Autre merveille : la plage polynésienne d’Anakena. Une magnifique langue de sable blanc située dans une baie à l’eau turquoise et cristalline. Au sud-ouest de l’île, on ne manquera pas la cité d’Orongo, un belvédère jadis dédié au culte de l’Homme-Oiseau où d’étranges pétroglyphes ont été sculptés. Sur les pentes du volcan Ranu Raraku, dont le cratère abrite un lac paisible recouvert de joncs, se dresse une impressionnante carrière de moais. Dans nos bagages, on ramènera des tikki (statues de bois) et des reproductions de Rongo rongo, ces tablettes en bois recouvertes de hiéroglyphes étranges.

Partir

Terres d’Aventure – www.terdav.com.

 

Sabrina Pessanha

 

Article publié dans Femmes d’aujourd’hui (Belgique), octobre 2008

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up