Insolite : j’ai dîné dans un palais à Marrakech

Le blog a pris un peu de repos et, suite aux tragiques événements de la semaine dernière, j’ai choisi d’attendre quelques jours avant de revenir ici. C’est certainement la marche solidaire de dimanche dernier, à Paris, qui m’a décidée à reprendre ma plume (ou plutôt mon clavier!) pour vous faire voyager…

Fin décembre, je me suis envolée pour des contrées plus ensoleillées et plus chaudes, direction le Maroc. Je démarre ma série marocaine par Marrakech, la Ville Rouge, et par le récit d’une expérience assez originale. Un dîner dans un restaurant tout à fait atypique. Beaux espaces, hautes portes boisées, stucs ciselés, plafonds intérieurs sculptés, colonnes recouvertes de zelliges* anciens… Pas de doute, je suis bien dans un ancien riad marocain de la fin du 19e siècle. Bienvenue dans les Milles et Une Nuits !

restaurant-palais-soleiman-marrakech_blog detours du monde

Lieu mythique, demeure aristocratique, le Palais Soleiman est l’un des plus importants témoignages de l’architecture mauresque de Marrakech. Au 19e, le Caïd Layyadi aimait y recevoir ses hôtes et y organiser des fêtes. Comme d’autres palais marocains, il est inspiré de l’habitat traditionnel arabo-andalou et on doit sa décoration à des artisans marocains reconnus. Depuis 1971, ce lieu atypique appartient à la famille Segueni.

palais-soleiman-marrakech2_blog detours du monde

palais-soleiman-marrakech-plafond_blog detours du monde

On dîne sur de petites tables, assis sur des chaises basses en bois, à la lueur de la bougie. Et pour plonger le restaurant dans l’atmosphère d’un palais du début du 19e, un groupe de musiciens Gnaouas (leur instrument principal est un luth-tambour à trois cordes, le guembri) et un trio flamenco animent les soirées à tour de rôle. Les deux groupes fusionnent ensuite pour nous offrir un très beau moment musical. Ci-dessous, une vidéo qui vous donne une idée de la musique Gnaoua.

palais-soleiman-marrakech-musiciens_blog detours du monde

Ce soir-là, j’ai prolongé ma découverte de l’exquise cuisine marocaine par un menu composé de salades marocaines et d’un tajine de poulet au jus de citron et coriandre. L’ensemble était plutôt réussi.

restaurant-palais-soleiman-marrakech-table_blog detours du monde

table-palais-soleiman-marrakech_blog detours du monde

Driss Segueni, le propriétaire des lieux, a hérité du palais familial où il réside avec sa mère. Son objectif : faire du Palais Soleiman l’une des plus belles tables de Marrakech.

Mon avis

Il ne faut pas hésiter à réserver une table au Palais Soleiman. On y goûte une cuisine traditionnelle marocaine de qualité dans le cadre insolite d’un ancien riad cossu. Le service y est très attentif. J’ai particulièrement aimé : les petites salles qui entourent le patio central regorgent d’objets d’art. Dîner ici prend donc des airs de voyage dans le temps. Le petit plus rigolo : le toit ouvrant du patio, parfait pour admirer les étoiles les soirées douces. L’hiver, lorsque la chaleur monte dans la salle, on l’ouvre durant quelques secondes pour rafraîchir l’atmosphère. On se retrouvera donc, en plein milieu du dîner, avec une vue directe sur le ciel !

*Le zellige est un carrelage décoratif originaire de l’antiquité méditerranéenne et du Moyen-Orient, composé d’une argile claire cuite qui est ensuite émaillée. Le cousin de l’azulejo portugais dont je vous ai parlé récemment. Lire les avis sur Tripadvisor .

Y aller

En dehors de la voiture, le taxi reste le meilleur moyen de se rendre au Palais Soleiman car le restaurant est éloigné du centre de Marrakech. On opte pour le taxi en veillant à négocier sa course avant de monter dans la voiture.

Menu entrée/plat/dessert à partir de 35 € par personne.

Dar Layadi – Kaa Machraa – Boulevard du 11 janvier (face à la Wilaya) à Marrakech
Tel.: +212 5 24 37 89 62
www.palais-soleiman.com

Lire aussi :

Les commentaires

  1. xtinette dit :

    La grande classe !

  2. sandrinelag dit :

    Le Maroc est un pays d’une grande richesse culturelle. C’est fascinant. Un délicieux dîner dans une vieille demeure de Marrackech: tous les sens sont sollicités! C’est aussi la même chose mais dans un autre genre, de partager un repas dans une famille de villageois du Haut Atlas. C’est à la fois savoureux, plein de couleurs et d’odeurs, de gentillesse et le sentiment d’être totalement dépaysé!

  3. […] l’admiration. Dans la cour intérieure, j’ai particulièrement aimé les couleurs des zelliges (bleu, vert, blanc) et la frise en stuc qui les surmonte. Sur la photo ci-dessus, on distingue bien […]

  4. […] l’admiration. Dans la cour intérieure, j’ai particulièrement aimé les couleurs des zelliges (bleu, vert, blanc) et la frise en stuc qui les surmonte. Sur la photo ci-dessus, on distingue bien […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up