SOS Azulejo combat le vol d’azulejos au Portugal

Retour au Portugal. Cela fait un moment que j’avais envie de vous parler de cette belle initiative. De celles qui redonnent le sourire. Touchant le patrimoine portugais dans ce qu’il a de plus unique, je me devais de vous la présenter. Ce projet se nomme SOS Azulejo.

Si vous avez déjà visité le Portugal, vous vous êtes à coup sûr arrêté pour admirer des azulejos au détour d’une rue, dans un hall de gare, un jardin public ou dans une église. Nous en avons tous pris en photo en souvenir de notre voyage dans ce beau pays. Nombreux sont les lieux où le visiteur peut admirer ces superbes carreaux de faïence, peints et vernissés, puis assemblés en panneaux pour former une œuvre abstraite ou figurative. Seulement voilà, chaque année, au Portugal, plusieurs dizaines de milliers d’azulejos sont dérobés dans les églises, les palais ou sur les façades des maisons à Lisbonne et dans d’autres villes du pays. Une perte colossale pour le patrimoine culturel du Portugal.

azulejo-bleu-or_blog detours du monde

Face au problème, l’Ecole de Police Judiciaire (EPJ), institution portugaise, a décidé de monter l’ambitieux projet SOS Azulejo pour s’attaquer au pillage d’azulejos et, in fine,  sauvegarder ce symbole de l’identité nationale.

Depuis sa création en 2007, la jeune brigade SOS Azulejo s’efforce de signer des protocoles avec les municipalités portugaises afin de faire inscrire la protection de ce patrimoine dans le règlement municipal. A Lisbonne par exemple, la démolition de façades décorées d’azulejos est interdite si les carreaux présentent un intérêt patrimonial avéré. La mission de la brigade consiste aussi à sensibiliser le grand (et jeune) public face à la disparition de ces beaux carreaux colorés et tant photographiés par le touriste.

Le message ci-dessous est clair : renseignez-vous bien avant d’acheter des azulejos au Portugal ! Surtout lorsque vous êtes tenté par un peu de shopping à la Feira da Ladra de Lisbonne (le marché aux puces).

Cartaz-Rosa-Pomar-2.-15.09.14

Plus récemment, en octobre, le musée de la Police judiciaire a signé un protocole avec REFER, le gestionnaire du réseau ferroviaire portugais. On peut consulter une (longue) liste des azulejos dérobés avec, pour chaque carreau ou panneau, l’emplacement exact de l’œuvre avant le vol : http://www.sosazulejo.com/?page_id=48

azulejo-lisboa_blog detours du monde

Depuis le 15e siècle, les Portugais n’ont jamais cessé de produire des azulejos. A Porto, je vous conseille ceux de la gare São Bento ; à Aveiro, les azulejos bleu qui ornent les murs extérieurs de l’ancienne gare ; les azulejos contemporains du métro de Lisbonne, etc.

Cet art est toujours vivant au Portugal. Aussi, je vous recommande vivement la visite du Museu Nacional do Azulejo, à Lisbonne, qui propose un grand voyage dans l’histoire de cet art, depuis le 15e siècle jusqu’à nos jours. Saviez-vous que le mot azulejo vient du mot arabe al zulaydj qui signifie « petite pierre polie » ?

En savoir plus

Plusieurs institutions sont partenaires de SOS Azulejo, également soutenu par la chaîne de grands magasins El Corte Inglés. En 2013, le projet a reçu le Grand Prix de la fédération européenne du patrimoine culturel – Europa Nostra. Plus d’actualités sur la page Facebook du projet.

Les commentaires

  1. sandrinelag dit :

    Très belle initiative. Le pillage est un véritable fléau, partout. Tant qu’il y aura des acheteurs, le carnage continuera. Ces carreaux de faïence sont magnifiques – quelle tristesse de voir ces lieux défigurés! Je fais suivre votre article. Merci.

  2. Très belle initiative! Les azulejos font partie du patrimoine de ce merveilleux pays. Quelle tristesse de voir un tel massacre…

  3. […] Moyen-Orient, composé d’une argile claire cuite qui est ensuite émaillée. Le cousin de l’azulejo portugais dont je vous ai parlé […]

  4. […] de bleu, de jaune ou de rose. Leurs murs sont parfois recouverts de carreaux de faïences, les azulejos. Cet été, la rue principale d’Odeceixe était décorée de guirlandes de fleurs colorées, […]

  5. […] Un joyeux bric-à-brac avec des étals qui se touchent parfois, à même le sol. Attention : des azulejos volés sont souvent proposés à la vente sur ce marché. Ne participez pas à ce crime organisé en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up