Redécouvrir le Parc Guëll à Barcelone

J’ai visité cette merveilleuse cité-jardin pour la seconde fois en avril dernier. Ma première visite de Barcelone remonte à environ dix ans. Comme le temps passe ! A l’époque, le Parc Güell était un jardin public gratuit. Aujourd’hui, il faut mettre la main à la poche pour le visiter et observer les règles d’accès instaurées – ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde.

J’ai entrepris ma visite du Parc Güell ‘nouveau’ en plein week-end de Pâques. Une visite qui ne s’est pas tout à fait déroulée comme je le pensais…

panorama-parc-guell-barcelone_blog detours du monde

Ce jour-là, je suis arrivée au Parc Güell vers 15h pensant pouvoir le visiter une fois mon ticket d’entrée en poche. Erreur ! Les nouvelles règles limitent l’accès aux œuvres monumentales – en gros les lieux les plus intéressants du site – à 400 personnes par demie heure. On m’annonce alors que je dois patienter 2h30 pour pouvoir réaliser la visite complète. J’ai donc pris mon ticket et mon mal en patience. Heureusement, il ne faisait pas trop moche (gris mais doux), et – oh joie ! – je suis tombée sur un jeune joueur de guitare ambulant et le soleil a fini par pointer son nez. J’ai donc exploré les jardins et profité de quelques rayons de soleil en attendant de pouvoir accéder aux incontournables du parc. Et, une fois à l’intérieur, vous pouvez rester jusqu’à la fermeture du parc si cela vous chante.

entree-parc-guell-barcelone_blog detours du monde

Le Parc Güell trône sur un flanc de montagne ouvert sur la ville de Barcelone, dans le quartier de la Salut.  Ce petit joyau d’architecture conçu par Antoni Gaudí devait, à l’origine, être un quartier bourgeois comme l’avait souhaité un certain mécène du nom d’Eusebi Güell. Les travaux du parc ont été interrompus en 1914, faute d’acheteurs, Güell n’a pas réussi à attirer les bourgeois catalans et aurait fait faillite en continuant.

D’après la mairie de Barcelone, 9 millions de personnes arpentent chaque année les allées du parc. Ce qui donne tout de même 14 000 visiteurs par jour ! Ce parc de 17,9 hectares, public depuis 1923, est devenu payant à l’automne 2013 sur décision de la municipalité. Il reste néanmoins gratuit pour les riverains. Objectifs affichés par la mairie : protéger le patrimoine de Catalogne tout en instaurant un tourisme de qualité et en créant des emplois.

jardin-parc-guell_blog detours du monde

En attendant de pouvoir explorer les joyaux du parc, intéressons-nous à l’un des ingrédients stars du Parc Güell : le trencadis. Une technique de mosaïque utilisant des morceaux cassés et dépareillés, de céramique ou de verre de couleur largement utilisée par Gaudí dans cette cité-jardin insolite (banc, fontaines, ornements divers). Ces mosaïques de récup’ ont toujours été mon gros coup de cœur du parc.

trencadis-rose-gaudi-gros-plan_blog detours du monde

trencadis-parc-guell_blog detours du monde

Sur cette œuvre, on voit clairement de petites assiettes d’un blanc brillant incrustées dans le ciment.

trencadis-parc-guell-barcelone_blog detours du monde

Ce qui m’enchante et m’émeut, c’est de constater, dans chaque recoin du parc, que l’inspiration de l’auteur a été puisée dans la nature : couleurs éclatantes, courbes, ombres… J’ai essayé d’apercevoir des perruches vertes mais n’en ai pas vu plus d’une ou deux ce jour-là.

La Casa Museu Gaudí – qui abrite meubles, miroirs et objets personnel de l’artiste :

musee-gaudi-barcelone_blog detours du monde

Et voici les pièces maîtresses du Parc Güell : la salamandre multicolore devant laquelle il y a foule. Sans doute l’œuvre devant laquelle stationnent le plus grande nombre de touristes. Il faut jouer des coudes et être patient pour parvenir à prendre un bon cliché de l’œuvre.

salamandre-gaudi-parc-guell-barcelone_blog detours du monde

Et le banc ondulé, construit au-dessus d’une colonnade dorique, sur lequel on peut, au choix, ou s’asseoir tout en regardant d’autres personnes faire la même chose, ou bien profiter d’une vue imprenable sur Barcelone et la Mer Méditerranée.

banc-parc-guell-barcelone_blog detours du monde

Malgré le week-end de Pâques, on circule très bien dans le parc. L’affluence a certainement pu être contenue par les nouvelles règles en vigueur (sans oublier le prix, pas très attractif). Je l’ai trouvé très bien entretenu.

esplanade-parc-guell_blog detours du monde

Plus haut dans ce billet, je vous ai mis une photo des deux maisons de gardien, qui semblent tout droit sorties du conte Hansel et Gretel. Avec leurs toits en carrelage coloré, leurs dômes en forme de champignons et leurs murs au faux air de pain d’épices, elles complètent la liste des monuments du Parc Güell.

Avez-vous visité le parc depuis l’instauration d’un accès payant ? Selon vous, cette évolution est-elle positive ou négative ?

Y aller

En métro : station Lesseps sur la ligne L3 (verte) puis suivre les panneaux. En bus : les lignes suivantes desservent le Parc Güell : 24 – 31 – 32 – H6 – 92 et bus touristique / ligne bleue.

Tarif : 7€ – 8 € (adulte) et gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

Plus d’infos : www.parkguell.es

Pratique

Horaires d’ouverture : 8h – 21h tous les jours de l’année.

Lors de ce séjour à Barcelone, j’avais choisi un hébergement chez l’habitant car j’y ai réellement pris goût après un excellent séjour à New-York, en juin dernier. Si vous êtes tenté par une location d’appartement à Barcelone, je vous recommande le site Localnomad qui propose de nombreuses options. La plupart des appartements ont une déco très contemporaine et sont idéalement situés.

Les commentaires

  1. Je ne savais pas du tout qu’il était maintenant payant. J’aimerais y retourner un jour payant ou non, c’est certain.

  2. Sabrina dit :

    Je suis triste de ne pas avoir eu le temps de me balader dans le parc ce week end. Faut absolument que je retourne à Barcelone!!

  3. Chrissand dit :

    Je n’ai pas eu l’occasion de revisiter le parc Guell dans sa version payante , pourtant on y va chaque année. Je trouve cela bien que l’accès soit gratuit pour les résidents.

    Est ce que l’esplanade avec les bancs en mosaique est payante? ou c’est seulement les oeuvres ?

  4. chloé dit :

    J’avais entendu qu’effectivement, l’accès au parc était devenu payant.. ET en plus il faut attendre… C’est bête, même si la balade doit être moins étouffante sans toute cette foule!

  5. Planete3w.fr dit :

    Très sympa comme parc dommage qu’il soit devenu payant. en tout, cas il faut essayer d’y aller soit toit le matin soit en fin d’après midi car entre les 2 il y a énormément de monde. Pas évident de prendre la Salamandre sans personne autour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up