Un long week-end à Marseille avec bébé

Chose promise, chose due ! Quelques semaines après notre long week-end à Marseille avec notre bébé de dix mois, je vous propose un petit aperçu des charmes de la cité phocéenne. Alors, je vous préviens tout de suite : il ne s’agit pas d’un guide de voyage avec plein de bonnes adresses. Disons plutôt que c’est un article qui va vous donner envie d’aller à Marseille en famille. En effet, tous les lieux que vous allez voir dans cet article sont accessibles avec une poussette (ou porte-bébé) et sans voiture.

Je peux vous dire que le séjour a été intense. Nous avons passé nos trois journées dehors, cheveux au vent, et sous un beau soleil. Pour notre premier séjour à Marseille, nous avons choisi d’explorer la ville sans entrer dans les musées ni passer notre temps à regarder. L’objectif était de flâner dans les quartiers historiques, profiter du beau temps, des parcs et, pourquoi pas, d’admirer une ou deux calanques !

marseille vieux port

Pour notre première journée à Marseille, nous arpentons la Canebière et les environs du Vieux-Port pour prendre le pouls d’une ville animée. Une belle mise en bouche, je trouve. Il fait beau, le ciel est bleu. Nos yeux regardent avec émerveillement une Marseille « carte postale »… Une carte postale de laquelle se dégagent des odeurs, des parfums, tout un tas de bruits. Les touristes sont nombreux en ce long week-end.

Après avoir jeté un œil à la pêche du jour, admiré les bateaux et les mouettes, on longe l’autre rive du Vieux-Port en se dirigeant vers le Fort Saint-Jean et le Mucem, dont nous avons tant entendu parler.

marché poissons marseille

marseille vieux port

vieux port bonne mere marseille

mucem marseille

mucem detail

A Marseille, on voulait aussi monter à la basilique de Notre-Dame-de-la-Garde. La Bonne Mère, comme on la surnomme ici, est une basilique de style romano-bizantin construite au XIXe s. sur un piton calcaire. Elle culmine à 149 m d’altitude. On peut s’y rendre en petit train touristique ou en bus (2 € l’aller). Le site vaut le détour, tant sur le plan architectural que pour le panorama à 360° sur la ville.

Bonne Mère Marseille

basilique notre dame de la garde

On prend ensuite la direction du jardin Pharo pour prendre un peu de hauteur et admirer Marseille dans son ensemble. Je vous conseille vivement de vous y rendre à pied en longeant le Vieux-Port dans la direction de la plage des Catalans. L’endroit est très agréable (attention au vent tout de même!) et le panorama sur la ville, à tomber.

marseille mucem

En venant à Marseille, on ne pouvait pas non plus passer à côté du Panier, l’un des plus vieux quartiers de la ville. Pour l’atteindre, on nous avait dit qu’il faudrait monter quelques escaliers… Pas simple avec une poussette (bébé n’a pas été habitué au porte-bébé). Une fois sur place, on se rend compte qu’il est possible d’éviter les marches pour peu qu’on soit ouvert aux détours. Avec un porte-bébé de randonnée, la visite du Panier se fait « les doigts dans le nez » !

Quel plaisir de flâner dans le Panier, de se poser en terrasse sur une petite place tranquille, d’admirer l’architecture de ce quartier historique choisi par les colons grecs à leur arrivée à Massalia, vers 600 av. J-C… J’aime ces façades défraîchies, ces volets colorés. J’aime le Panier !

panier marseille

panier marseille

panier marseille

 

le panier marseille

maison geney marseille

Après un excellent brunch, on décide de s’échapper un peu de Marseille pour rejoindre les îles du Frioul, un archipel vaste de quatre îles situé à une trentaine de minutes de bateau depuis le Vieux-Port. Idéal si comme nous vous n’avez pas le temps d’aller explorer le Parc national des calanques puisque l’archipel du Frioul en donne un bel aperçu, je trouve. Il offre même un dépaysement total à quelques minutes de Marseille et une demi-journée peut suffire pour le visiter. Le bateau déverse les touristes sur l’île de Ratonneau puis on a ensuite le choix d’explorer le Frioul dans la direction de son choix. Pour un week-end de Pâques, et ce malgré un bateau bien rempli, l’archipel était paisible.

Comme nous avions environ 3 heures devant nous, nous avons choisi de découvrir l’île sur laquelle la navette nous a déposés. Il règne ici un climat aride, les îles sont soumises à des vents violents et aux embruns. Immortelle, figuier de barbarie, valériane… Voilà quelques unes des espèces de plantes de rocaille qu’on peut voir ici. Le goéland, appelé gabian par ici, est l’oiseau le plus représenté. Grand coup de ♡ pour la calanque de Saint-Estève avec sa plage naturelle surveillée en saison et ses fonds riches en biodiversité marine. Du bleu, toujours du bleu ! Je crois que les images parlent d’elles-mêmes !

frioul panorama

iles frioul marseille

frioul nature marseille

frioul archipel

frioul iles

frioul calanque

Pour finir en couleurs, je vous donne un petit aperçu d’une curiosité marseillaise : le cour Julien. Pendant notre séjour, j’ai participé à la visite guidée street art organisée par l’office de tourisme dans ce quartier populaire riche en fresques. Je ferai certainement un article dédié au street art marseillais dans les prochaines semaines ! #staytuned

street art cours julien marseille

Marseille, toi et tes gens, vous nous avez drôlement plu ! ♡ C’est certain, nous reviendrons pour visiter le Parc national des calanques hors saison.

Où se régaler ?
  • Maison Geney (38, rue Caisserie) : le petit café tout mignon où tout est frais, bon et fait maison. Des sandwiches énormes, des cakes en tous genres, des pâtisseries délicieuses… On regrette juste qu’ils ne proposent pas une formule brunch !
  • Le Souk, restaurant marocain (98, quai du Port) : on l’a choisi par facilité en fait, car on avait envie d’un bon couscous et qu’il fallait s’arrêter pour donner son repas à bébé. Les portions sont très généreuses et c’est bon. L’accueil est très sympa. Menu express le midi.
  • Le Panier Gourmand (4, place des Pistoles) : c’est là qu’il faut venir pour goûter aux panisses, une spécialité italienne qui a été adoptée par les Marseillais. C’est une sorte de beignet aplati à base de farine de pois chiches et ça se mange (presque) sans faim.
  • Les Navettes des Accoules (68, rue Caisserie) : on ne peut pas quitter Marseille sans goûter aux navettes, ces biscuits secs à la fleur d’oranger que les Marseillais consomment pour la chandeleur. La maison propose aussi des canistrelli, des macarons et des cucciole.
Où dormir ? 

Nous avons passé trois nuits dans un appartement Maisons de Marseille à dix minutes du Vieux-Port.

Et vous, vous connaissez Marseille ?

Les commentaires

  1. tania dit :

    super ces 3 jrs
    j ai bc^aimé Marseille moi aussi
    y suis allée pr la première fois en août dernier
    clairement le vent décoiffe la bas
    ah je savais pas que y avait une balade street art avec l office de tourisme
    j ai aussi vu le street art au cours Julien
    très chouette moi aussi je me suis dis que je reviendrais
    on est peu nombreux mais ravie de voir que tu fais partie de la team qui aime Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up