Qu’est-ce qu’on mange au Sri Lanka ?

Alors que je publiais récemment un article avec quelques conseils de voyage au Sri Lanka, je me suis dit : pourquoi ne pas parler plus longuement de cuisine et de bien manger au Sri Lanka ? A l’aide de quelques photos, je vous présente les mets traditionnels du pays. Contrairement à ce que pensent souvent les étrangers, il est possible de ne pas manger trop relevé au Sri Lanka. Il suffit de l’indiquer au moment de la commande et d’éviter les « devilled dishes », des plats en sauce très relevés. En revanche, les épices comme le cumin, curcuma, cannelle, poivre, etc. sont incontournables. Vous allez le voir, la cuisine locale est colorée et les plats bien équilibrés. On se régale au Sri Lanka ! シ

breakfast sri lanka

Comme vous pouvez le voir sur mes photos de petits déjeuners, le thé (au lait) est la boisson chaude la plus répandue. Au Sri Lanka, le thé se boit très sucré et accompagné de lait chaud.

Si vous aimez la king coconut fraîche et les beignets en tous genres, vous aimerez la street food sri lankaise. J’ai goûté pour la première fois aux hoppers (on les appelle appam en Inde du sud). Ce sont de très fines crêpes en forme de bol à base de farine de riz et de lait de coco souvent garnie d’un œuf. Délicieux !

coconut egg hoppers

Au Sri Lanka, les étals des marchés débordent de fruits exotiques délicieux : papayes, bananes, mangoustans, ramboutans (ou litchis chevelus !), anones (appelés aussi corossol ou guanabana) et même des woodapples, sortes de pommes dures à partir de laquelle on fabrique un jus légèrement acide de couleur brune. On se laisse facilement tenter !

Au mois d’août, dans nos chambres d’hôtes, l’assiette de fruits frais au petit déjeuner ressemblait à ça :

fresh fruits sri lanka

Le riz est la culture la plus importante du pays avec plus de 30% des surfaces cultivées. Au Sri Lanka, les habitants mangent du « rice and curry » à presque tous les repas. Vous ne pourrez pas passer à côté ! Et derrière le nom de ce plat de résistance copieux se cachent en fait une multitude de préparations différentes. Par exemple, du côté d’Haputale, un légume comme la courge faisait partie des accompagnements. A côté du riz, on trouve généralement un curry de poisson ou de poulet, deux légumes au curry, un dahl, une portion de papadam (galette à la farine de lentille), et un ou deux chutneys. Lentilles, pois chiches, pommes de terre, patates douces sont des féculents que l’on retrouve souvent dans un rice and curry.

Deux présentations très différentes :

rice and curry sri lanka

rice and curry

L’autre plat que nous avons goûté et trouvé sur la carte de pas mal de petits restaurants est le chicken kotthu roti, un plat (ultra copieux) qui se compose de galette de blé et de poulet émincés, d’œuf battu, d’oignons, d’ail, de piment et de quelques d’épices, le tout sauté à la poêle.

Une photo publiée par International Avenue – Calgary (@intavebrz) le

A l’heure du dessert, il n’est pas rare de trouver du curd, un excellent yaourt local préparé avec du lait de bufflonne. Les Sri Lankais l’arrosent de kitul, une mélasse préparée à partir de sève de palmier kitul, qui rappelle le sirop d’érable. Miam !

Une photo publiée par EmmaWri (@emmawri) le

Dans les guesthouses, au Sri Lanka, il est très fréquent de pouvoir manger un rice and curry ou autre spécialité en passant commande à l’avance. Nous l’avons fait à plusieurs reprises les soirs où nous étions trop fatigués pour prendre un tuk-tuk. Les gens sont d’ailleurs ravis de cuisiner pour vous シ.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up