48 heures à Bilbao

Hello! Que diriez-vous d’une parenthèse ensoleillée ? Je ne vous emmène pas très loin. Direction Bilbao, au Pays Basque espagnol. J’y ai passé un petit week-end bien rempli tout récemment et je souhaite vous prouver que la ville de 350 000 habitants environ mérite un long détour. Non, il n’y a pas que le musée Guggenheim, à Bilbao ! Voici de quoi satisfaire votre curiosité de voyageur(se).

bilbao-casco-viejo_blog detours du monde

J’avais entendu dire qu’il pleuvait souvent dans cette région d’Espagne. Eh bien, le week-end dernier, il a fait un temps estival : 26 à 28°C en moyenne. Les Bilbainos – nom donné aux habitants de Bilbao – étaient nombreux à profiter de cette météo de rêve. Il est environ 14h, l’heure de l’apéro pour Bilbao !

bilbao-animation-centre-historique_blog detours du monde

Jour 1 – Le centre historique (Casco Viejo) et l’Alhóndiga

Et si je commençais par une visite guidée du cœur battant de Bilbao ? Direction la rive droite du fleuve. Quel plaisir de flâner dans les ruelles piétonnes du centre historique de la ville. A l’origine, le Casco Viejo était entouré de murailles et se composait de trois rues parallèles. Quelque temps plus tard, il fut nécessaire de démolir les murailles et de tracer quatre nouvelles rues perpendiculaires à la ria Nervión qui, avec les trois premières, composent aujourd’hui ce que l’on appelle « les Sept Rues » (Siete Calles en espagnol). Ces rues sont piétonnes et, ça, c’est vraiment top.

bilbao-eglise-san-nicolas_blog detours du monde

Ci-dessous, la basilique-cathédrale Santiago, plus ancienne que Bilbao. Cette église de style gothique du 15e siècle a vu naître et grandir la ville. Sa tour et sa façade sont de style néogothique.

bilbao-cathedrale_blog detours du monde

La petite place de la cathédrale Santiago est un endroit très agréable. J’ai particulièrement aimé la palette de couleurs chaudes qui contrastent avec le bleu azur du ciel d’octobre.

bilbao-plaza-de-santiago_blog detours du monde

Parmi les incontournables du centre historique : la Plaza Nueva. Les Bilbainos s’y retrouvent, notamment le week-end, pour flâner sur le marché des collectionneurs ou tout simplement pour manger des pintxos (je vous en parle plus bas).

Spain, Bilbau, Casco Viejo, Plaza Nueva

Moi, j’ai choisi le petit restaurant de pintxos Ekain (je vous ai mis l’adresse en fin de billet).

bilbao-pintxos-ekain_blog detours du monde

Et voici le marché de Ribera. Avec ses 10 000 m2, c’est le plus grand marché de produits frais d’Europe. Personnellement, je n’en ai encore jamais visité d’aussi moderne et fourni (fruits et légumes, viande, charcuterie, poissons…). A l’exception du vitrail coloré, je n’ai pas trouvé l’intérieur du bâtiment particulièrement intéressant. En revanche, l’extérieur du marché, avec son ornementation Art déco, a de quoi me scotcher : larges baies vitrées, jalousies, décorations florales…

bilbao-marché-ribera_blog detours du monde

bilbao-eglise-san-antón_blog detours du monde

Parenthèse(s)

Saviez-vous qu’il existe à Bilbao un ancien cellier municipal rénové par le célèbre Philippe Starck ? Cet endroit surprenant, c’est le complexe culturel et de loisirs Alhóndiga situé calle Autonomia, 26. Le bâtiment, conçu en 1909 par l’architecte Ricardo Bastida et désaffecté durant plusieurs décennies, est en acier, brique et béton armé.

bilbao-alhondiga-exterieur_blog detours du monde

Starck a évidé la structure intérieure de ce bâtiment industriel singulier pour n’en conserver que l’enceinte extérieure. Surface totale : 43 000 m2.

bilbao-alhondiga-starck_blog detours du monde

Le splendide atrium possède 43 colonnes conçues par l’Italien Lorenzo Baraldi et façonnées dans des matériaux nobles : bronze, terre cuite, marbre, bois, céramique…. C’est vraiment très beau. L’Alhóndiga est un de mes coups de cœur.

Coucou les nageurs ! Je suis juste en dessous :). Eh oui, la Alhóndiga c’est aussi une piscine !

bilbao-alhondiga-piscine_blog detours du monde

Pour terminer cette première journée à Bilbao, voici un petit florilège architectural qui devrait vous charmer. Nombreux sont les immeubles centenaires qui ont fait peau neuve. C’est joli, non ?

bilbao-balcons-colorés_blog detours du monde

Jour 2 – Bilbao au fil de l’eau et Portugalete

Dans cette seconde partie, je vous propose de découvrir Bilbao au fil de l’eau. Pour commencer, on embarque sur un petit bateau de croisière Bilboats pour une balade d’une heure.

bilbao-mairie_blog detours du monde

Au cours de la balade en bateau, on a pu admirer le pont Zubizuri (ci-dessous). Cette passerelle piétonne est l’œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava (1997). Son originalité : un plancher piéton en verre. Ce pont est l’un des symboles de la « Bilbao nouvelle ».

Bilbao-pont-Zubizuri_blog Detours du monde

On continue avec le Pont de la Salve (dont le nom officiel est en fait « Principes de España »). Le grand arc rouge – œuvre de Daniel Buren – a été ajouté l’année du 10e anniversaire du musée Guggenheim.

bilbao-pont-de-la-salve_blog detours du monde

Dois-je vraiment vous présenter l’ex-libris de Bilbao ? Audacieux et sculptural, le musée Guggenheim, œuvre de Frank O. Gehry, a fêté ses 18 ans cette année.  Entièrement recouvert d’une peau en titane, ce musée est avant tout une vraie prouesse technologique obtenue à l’aide d’un logiciel emprunté à l’industrie aéronautique. Grâce à ce musée, qui attire plus d’un million de visiteurs par an, le Pays basque s’inscrit aujourd’hui dans le circuit artistique européen et mondial. On peut dire qu’il a puissamment modifié l’image de Bilbao.

bilbao-musée-guggenheim_blog detours du monde

bilbao-guggenheim-entrance_blog detours du monde

musee-guggenheim-richard-serra_blog detours du monde

Ma première impression en pénétrant dans l’atrium du Guggenheim haut de 50 mètres : « Quelle structure complexe ! »

bilbao-guggenheim-interieur_blog detours du monde

L’atrium du musée ouvre sur une terrasse et un jardin aquatique bordant la ria.

bilbao-musée-guggenheim2_blog detours du monde

bilbao-guggenheim-tulips_blog detours du monde

Si l’on dépasse le Guggenheim, toujours à bord de notre bateau de croisière, on prend toute la mesure de « l’effet Guggenheim » lorsqu’on nous présente le projet d’urbanisme de la presqu’île de Zorotzaurre (district de Deusto). Ce que je vois : une vaste friche industrielle dont les entrepôts sont aujourd’hui squattés. Et un peu moins de 500 habitants aujourd’hui. Les industries rescapées de la crise sont aujourd’hui installées du côté de l’embouchure du fleuve. Quelques dizaines d’industries résistent encore ça et là.

bilbao-presquile-Zorrotzaurre_blog detours du monde

Dans une vingtaine d’années, cette presqu’île pourrait accueillir 15 000 habitants et de nombreuses entreprises. C’est le projet de l’architecte Zaha Hadid qui a été retenu. Il prévoit de transformer la presqu’île en île – en ouvrant le canal de Deusto – pour lutter contre les inondations et supprimer les voitures en y installant un tramway. On promet que ce quartier tout neuf – que beaucoup comparent à Manhattan – conservera la mémoire industrielle du lieu, tout en étant bien connecté à Bilbao.

bilbao-projet-friche-deusto_blog detours du monde

A quelques minutes en aval, voici Portugalete. Nous sommes dans une zone qu’on appelle ici le Getxo, à l’embouchure du fleuve Nervión. Sur la rive gauche, la ville de Portugalete, qui compte moins de 50 000 habitants, était jadis le lieu de villégiature préféré de la bourgeoisie locale. Si je suis venue ici, c’est avant pour voir le Pont de Biscaye, un pont transbordeur construit à la fin du 19e. Le pont, qu’on appelle ici « Puente colgante », relie les localités de Portugalete et de Las Arenas sans gêner la remontée des bateaux jusqu’à Bilbao. Sa couleur rouge foncé fait écho au passé minier de la région. Je vous ai mis un petit Vine pour que vous puissiez vous rendre compte. Si cela vous tente, direction la passerelle supérieure (à 50 m de haut tout de même !).

portugalete-pont-transbordeur_blog detours du monde

Si vous avez le temps, je vous recommande la visite du centre historique de Portugalete – que je n’ai malheureusement pas eu le temps d’explorer en profondeur.

Vous l’aurez compris, on ne passe pas un week-end à Bilbao pour les musées ou le shopping. On vient pour tout le reste : ville à taille humaine, convivialité des Basques, art de vivre… La ville a réussi à créer du lien en faisant appel aux plus grands noms de l’architecture (Starck, Buren, César Pelli, Calatrava, Isozaki, Norman Foster, Zaha Hadid, Frank O. Gehry…).

A visiter absolument : l’office de tourisme de Bilbao (Plaza Circular, 1). Design et connecté, ce lieu est vraiment un passage obligé.

bilbao-office-de-tourisme_blog detours du monde

Quelques bonnes adresses

  • Restaurant Dando la Brasa (calle Aretxaga, 7) : une très bonne adresse si vous aimez la cuisine fusion. Celle de Dando la Brasa a des influences japonaise, argentine et péruvienne. Idéal aussi pour boire un verre entre amis. Quartier La Vieja.

bilbao-restaurant-dando-la-brasa_blog detours du monde

bilbao-restaurant-dando-la-brasa3_blog detours du monde

bilbao-restaurant-dando-la-brasa2_blog detours du monde

  • Ekain (Plaza Nueva, 12) : un restaurant de pintxos qui propose une carte originale et variée. Cadre jeune et branché. Petits prix. 2 € le pintxo environ. Quartier Casco Viejo.

bilbao-restaurant-ekain_blog detours du monde

  • Cerveceria Zubiburu (Calle Urazurrutia, 2) : pour sa terrasse en bordure de fleuve et son poulet rôti pas cher. Quartier La Vieja.
  • Hôtel Barceló Bilbao Nervión (Paseo Campo Volantín, 11) : situé à 10 minutes à pied seulement du musée Guggenheim et à 200 m de la gare. Quartier Uribarri.
  • Marché de Ribera : pour acheter des produits frais ou de la charcuterie sous vide. Quartier Casco Viejo.

Y aller

La compagnie low cost Vueling dessert Bilbao plusieurs fois par semaine au départ d’Orly Ouest. Si vous préférez un départ de Paris-CDG, consultez les tarifs d’Air France.

Pour préparer votre séjour à Bilbao, rendez-vous sur www.bilbaoturismo.net. Bon plan : le pass Bilbao et Bizkaia (1, 2 ou 3 jours) peut vous faire faire des économies pendant votre séjour.

Les commentaires

  1. Sophie dit :

    Merci d’avoir partagé ton aventure. Je suis tout particulièrement attaché à l’Espagne. Je voyage souvent à Madrid ou encore Lisbonne, mais Bilbao j’y suis jamais. Ce n’est pas que je n’ai jamais entendu parler de cette ville mais d’après quelques recherches que j’ai faites sur le net, je n’ai pas été emballé, mais avec ce que tu nous montre là, je dois rectifier ma façon de penser.

  2. Happy City dit :

    Ahhh du soleil…. ça donne bien envie toutes ces jolies photos !! 🙂

  3. […] le Portugal (Porto, Lisbonne, l’Algarve), Carnac, le bassin d’Arcachon, Besançon, Bilbao et Lille. J’espère que cela vous donnera des idées pour l’année prochaine […]

  4. Anne dit :

    Merci, je pars dans quelques heures, j’ai tout noté!

  5. […] Sydney qui me tend les bras ! Mais attention, contrairement à mes derniers billets (Marrakech, Bilbao, Lille…), je dispose de très peu de temps pour faire du tourisme. Ce billet n’a donc […]

  6. sabrina dit :

    Je pars dans 15 jours pour une semaine a Bilbao et je dois dire qu’avec tout ça, j’ai d’autant plus hâte !! Super article, pleins d’informations et de bons sens…

  7. J’ai passé un super week end à Bilbao début mars et je dois dire que je suis tombée sous le charme de la ville et de la province de Bizkaia ! Elle n’a définitivement rien à envier à Barcelone ou Madrid !

  8. […] « Atrium des Cultures » de l’Azkuna Zentroa Le métro de Bilbao Bilbao Arena Édouard Olé ! 48 heures à Bilbao – Détours du monde. Hello! Que diriez-vous d’une parenthèse ensoleillée ? Je ne vous emmène pas très loin. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up