40 ans de démocratie sur les murs de Lisbonne

Ah, il y avait longtemps que je n’avais rien posté sur Lisbonne ! Je plaisante, bien sûr… Comme vous le savez, demain soir je serai à la Librairie Voyageurs du Monde, à Paris, à l’occasion de la sortie de mon guide de voyage, Lisbonne l’essentiel. Et demain, nous serons le 25 avril 2014. Une date hautement symbolique pour tous les Portugais puisqu’ils fêtent (et moi aussi !) les 40 ans de la Révolution des Oeillets de 1974 et l’avènement de la démocratie au Portugal.

A Lisbonne, la mairie a une nouvelle fois bien travaillé grâce à son service culture et à la Galeria de Arte Urbana déjà présentée ici. Pour célébrer 40 ans de liberté, plusieurs street artists ont été invités à habiller six camions-bennes de la capitale ainsi que des panneaux appliqués sur les murs de la ville. Le résultat est bluffant, regardez !

galeria-arte-urbana-25-abril-2014-JoséVicente

Sur ce camion, on peut lire « Tu fais partie de la Révolution ».

Ci-dessous, les différentes œuvres du projet collectif baptisé Venham mais sete ! Ce sont au total sept œuvres qui sont présentées par les 7 artistes invités : Carlos Farinha, Hugo Makarov, Miguel Januário, Miguel Noronha, Nomen, Telmo Alcobia et Tinta Crua. Et autant de représentations de l’événement le plus important de l’histoire du Portugal : la fin du régime dictatorial instauré par Salazar en 1926. Où admirer ce projet ? A Calçada da Glória et Largo da Oliveirinha, à Lisbonne.

venham-mais-sete_GAU_Lisboa

Le street art est le moyen que la jeune génération a choisi pour exprimer ses frustrations et aussi ses espoirs. Et la ville de Lisbonne l’a bien compris. L’artiste Nomen livre une représentation très critique de la situation politique et économique du pays : une adaptation de La Cène, avec pour protagonistes, le vice-premier ministre, Paulo Portas, l’ex-premier ministre, José Sócrates, le fondateur de la banque BPN, Oliveira e Costa, et le premier ministre, Pedro Passos Coelho, entre autres.

galeria-arte-urbana-25-abril-2014-2

telmo-alcobia-GAU_JoséVicente

« 25 avril pour toujours »

MaisMenos_GAU_JoséVicente

« Moral d’avril » ou « Morale d’avril », à vous d’interpréter ce message…

Ici, quelques-uns des camions-bennes habillés par d’autres street-artists (Fábio Colaço, Hugo Lucas, Miguel Brum, Skran et Vanessa Teodoro) :

vanessa-teodoro-GAU

« 25 avril pour toujours »

galeria-arte-urbana-25-abril-2014-FColaço-FotoJosé Vicente

Cette dictature, qui a duré 48 ans, a disparu il y a 40 ans tout juste. La crise économique, elle, est malheureusement trop bien installée. En découvrant toutes ces œuvres, je ne peux néanmoins m’empêcher de penser que l’esprit du 25 avril 1974 est bel et bien vivant, et qu’il ne demande qu’à renaître !

Pour positiver, je vous conseille la très jolie comédie Les Grandes Ondes (à l’Ouest)  du réalisateur suisse Lionel Baier, sortie en France début février.

revolucaocravos

A demain soir 😉 !

Source : Galeria de Arte Urbana (GAU)

Les commentaires

  1. […] puisque mes premières signatures ont eu lieu un 25 avril, quarante ans jour pour jour après la Révolution des Oeillets au Portugal. C’était tellement chouette de voir tout ce monde défiler et me demander un autographe […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up