Une galerie d’art urbain en plein air à Lisbonne

Le street art, partie intégrante de notre patrimoine historique, culturel et social ? C’est le message que la mairie de Lisbonne souhaite faire passer à ses administrés avec l’aide de l’agence de guérilla marketing, Torke. Nom de code de l’opération : GAU – Galeria de Arte Urbana.

Des artistes portugais du milieu, embauchés par la Mairie, ont (enfin) pu exercer leur art en toute légalité sur des espaces publics, décorant façades, voitures ou encore sur des conteneurs à verre. De passage à Lisbonne le mois dernier, j’en ai profité pour m’intéresser de plus près à cette initiative. Zoom sur les conteneurs de verre détournés :

L’opération GAU – Galeria de arte urbana en bref :

– 3 000 contributions artistiques pour les spots de recyclage ont été proposées à la mairie

– le projet a contribué à la réduction des actes de vandalisme et de dégradation du patrimoine historique

– le gouvernement portugais l’a élu meilleur projet culturel de l’année

– le journal The Guardian a élu la collection street art de Lisbonne comme la plus belle du monde

Des images qui ne me donnent qu’une envie : souhaiter longue vie au projet  GAU – Galeria de Arte Urbana ! Et pour suivre l’actualité du street art portugais, c’est ici : stick2target.com. Qu’on se le dise : à Lisbonne, la crise fait le mur !

Les commentaires

  1. Nath' dit :

    Le street art, j’adore, on peut faire plein de choses hyper créatives dans le domaine !

  2. C’est sympa je trouve comme initiative, moi j’aime bien…

  3. voyageuse31 dit :

    Une très bonne idée et un résultat sympa.

  4. […] Le street art, partie intégrante de notre patrimoine historique, culturel et social ? C’est le message que la mairie de Lisbonne souhaite faire passer à ses administrés …  […]

  5. Lulu dit :

    Trop original !
    Et çà donne un cachet supplémentaire à la ville surtout pour des éléments urbains qui ne sont pas très réputés pour leur esthétique ^^
    Belle initiative.
    A quand la France ?

  6. […] Lisbonne, la mairie a une nouvelle fois bien travaillé grâce à son service culture et à la Galeria de Arte Urbana déjà présentée ici. Pour célébrer 40 ans de liberté, plusieurs street artists ont été […]

  7. […] 2009, j’ai eu l’opportunité de participer au projet Galeria de Arte Urbana (GAU) lancé par la mairie de Lisbonne. J’ai mis au défi un de mes amis. Nous avons réalisé ensemble […]

  8. […] petite maison des quartiers populaires. J’aime le pavé glissant de Lisbonne. J’aime le street art encadré par la ville, pour la ville. Le vent qui souffle et rafraîchit les journées les plus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up